Fantasque Time Line Index du Forum Fantasque Time Line
1940 - La France continue la guerre
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Intégrale "Préparer l'avenir" Octobre1942

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> 1942 - Politique intérieure, Diplomatie, Information
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 9352
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mer Mai 29, 2013 17:29    Sujet du message: Intégrale "Préparer l'avenir" Octobre1942 Répondre en citant

Octobre 1942
9 – Préparer l’avenir
L’Afrique du Nord sur de bons rails

4 octobre
Une bombe planante Leduc
Hammaguir
– Les essais du Leduc 005 se sont poursuivis et huit vols ont étés effectués sans accident à partir du Bordeaux. Il est temps de passer à la phase “offensive” des essais, réclamée par les militaires.
Celle-ci consiste à transformer le planeur Leduc en bombe volante – pour l’instant, “bombe planante” serait plus exact, mais l’objectif à terme est bien d’équiper le planeur d’une tuyère Leduc et de percher l’engin sur la fusée Barré, transformant l’ensemble en missile à longue portée. Bien que le système de guidage définitif soit encore loin d’être opérationnel, il convient de « tester l’étage supérieur porteur d’une tête explosive lors d’un vol plané avec guidage radio » comme le précise le programme.
Comme la fusée Barré n’a pas encore volé, le MB-161 Bordeaux la remplacera comme porteur de l’engin. Et le quadrimoteur étant bien incapable d’atteindre la vitesse qui permettrait l’enclenchement de la tuyère Leduc (qui au demeurant n’existe encore que sur le papier), on va se contenter d’essayer le planeur.
Ce matin, le pilote du Bordeaux, Jean Gonord, n’est guère réjoui. Deux mois plus tôt, lors du troisième vol, le modèle a bien failli percuter le Bloch. Or, cette fois-ci, il y aura des explosifs à bord de l’engin et Gonord est de plus en plus sceptique à l’idée de « piloter un bombardier emportant sa bombe sur le dos ! »
A bord du quadrimoteur, l’opérateur radio doit guider l’engin planant vers la cible, en réalité un carré de 2 kilomètres de côté, suivant un plan de vol bien précis répété minutieusement. Chaque manœuvre doit être effectuée à 2 secondes près, sous peine de fortes déviations de la trajectoire. Et il ne fait pas bon perdre de vue un planeur médiocre de 2 tonnes, dont 100 kilogrammes d’explosifs… L’inusable Bloch 175 n°36 suivra le modèle afin de déceler tout comportement anormal.
Au top, le Bordeaux, suivi comme son ombre par le vieux Potez 63-11, procède au largage “trois points” (le modèle est retenu par trois attaches). L’équipage du Potez a alors la frayeur de sa vie ! L’une des deux attaches latérales libère le modèle avec une demi-seconde de retard. L’engin pivote alors et fonce droit sur le Potez, un peu trop proche du Bloch 161. Le bimoteur, se souvenant de ses prouesses militaires, dégage brutalement et évite de justesse l’engin, mais la séquence minutieusement répétée est désormais caduque. Or, le Leduc 005 vole, et il convient désormais de s’en débarrasser… dans un endroit sûr. Après réflexion, il est décidé d’adopter une trajectoire rectiligne, le désert garantissant un point de chute… inhabité. Les manœuvres restent possibles dans le plan vertical et l’opérateur radio contrôle efficacement la chute du modèle.
Suivi de près (pas de trop près quand même) par le fidèle MB-175, le 005 vole correctement jusqu’à son point de chute, avant d’exploser dans une belle flamme orange suivie d’un pilier de fumée noire.
Leduc proposera d’armer les Liberator de l’Armée de l’Air avec sa bombe planante, mais la faible fiabilité de l’engin aura raison du projet.


11 octobre 1942
Sur de bons rails… et sur la bonne voie
Casablanca
– Fin officielle du projet du Trans-Maghreb. Environ 2 500 personnes assistent à la cérémonie qui marque symboliquement la fin des travaux. Une voie ferrée relie à présent Casablanca à Tripoli. Cependant, il ne s’agit sur une grande partie de sa longueur que d’une voie unique, et il reste quelques sections à voie étroite entre Tunis et Tripoli.
En réalité, les travaux se poursuivront encore près de deux ans pour doubler la voie ferrée principale sur toute sa longueur et sur certains embranchements, ou pour passer en voie normale et doubler la prolongation jusqu’à Tripoli. Beaucoup de membres des Brigades du Rail seront intégrées dans la SNCF-AFN (ou dans l’office en charge des réseaux routiers).


28 octobre
L’arme savante par excellence
Alger
– Au Grand Quartier Général, le général de corps d’armée Joseph de la Porte du Theil, inspecteur général de l’Artillerie, remet au chef d’état-major de l’armée, le général d’armée Besson, un rapport sur l’organisation des régiments d’artillerie.
Depuis le Grand Déménagement, l’armée essaie de palier l’inévitable manque d’hommes en augmentant la puissance de feu de ses unités, ce qui passe par un renforcement des unités d’artillerie. Néanmoins, cette volonté s’est débord heurtée à la difficulté de disposer de matériels adéquats. Puis, quand les productions américaines (souvent inspirées de modèles français, ce qui ne gâtait rien) ont commencé à arriver en masse, à partir de l’été 1942, ce sont les artilleurs qui ont manqué ! Il a fallu s’appuyer sur un effort surhumain de formation de spécialistes, par la formation de nombreux aspirants à Polytechnique-Oran et de sous-officiers dans les deux écoles d’instruction de l’artillerie, à Meknès et Constantine, mais aussi en faisant largement appel aux soldats indigènes nord-africains et “sénégalais” (c’est-à-dire d’Afrique Noire en général). Les régiments d’artillerie africains ou coloniaux représentent désormais la moitié des unités.
En cette fin d’année 1942, le programme de mise sur pied d’unités d’artillerie n’a donc pas atteint son objectif de départ, sans doute trop ambitieux, mais les résultats restent spectaculaires. L’armée peut désormais aligner quarante-six régiments d’artillerie :
– 10 régiments d’artillerie de type 42 (1) :
o 208e RA (14e DI – en Sicile)
o 204e RA (10e DI)
o 380e RA (3e DM)
o 67e RA d’Afrique (83e DIA)
o 68e RA d’Afrique (9e DIC)
o 3e RA (12e BACA, 1ère Armée – en Sicile)
o 81e RA d’Afrique (12e BACA, 1ère Armée – en Sicile)
o 69e RA d’Afrique (11e BACA, réserve générale – en AFN)
o 6e RA Coloniale (11e BACA, réserve générale – en AFN)
o 82e RA d’Afrique (en formation – en AFN)
– 6 régiments de mortiers de type 42 (2) :
o 35e RA (14e DI – en Sicile)
o 61e RA (10e DI)
o 63e RA (3e DM)
o 70e RA d’Afrique (83e DIA)
o 5e RA Coloniale (9e DIC)
o 83e RA d’Afrique (en formation – en AFN)
– 6 régiments d’artillerie anti-aérienne (RAAA) de type 42 (3) :
o 181e RA d’Afrique (14e DI – en Sicile)
o 182e RA d’Afrique (10e DI)
o 183e RA d’Afrique (3e DM)
o 184e RA d’Afrique (83e DIA)
o 41e RA Coloniale (9e DIC)
o 84e RA d’Afrique (en formation – en AFN)
– 3 régiments d’artillerie divisionnaire de montagne (RADM) de type 42 (4) :
o 92e RA (27e DIALp)
o 86e RA d’Afrique (86e DIA)
o 64e RA d’Afrique (4e DMM)
– 4 régiments d’artillerie mécanisée (RAM) de type 42 (5) :
o 305e RA (2e DB – en Sicile)
o 309e RA (1ère DB – en réserve en AFN)
o 71e RA (3e DB – en réserve en AFN)
o 76e RA (5e DB – en réserve en AFN)
– 4 régiments d’artillerie anti-aérienne mécanisée (RAAAM) de type 42 (6) :
o 2e RA Coloniale (2e DB – en Sicile)
o 322e RA (1ère DB – en réserve en AFN)
o 319e RA (3e DB – en réserve en AFN)
o 329e RA (5e DB – en réserve en AFN)
– 7 régiments d’artillerie lourde de corps d’armée (RALCA) de type 42 (7) :
o 104e RALCA (1ère Armée – en Sicile)
o 105e RALCA (12e BACA, 1ère Armée – en Sicile)
o 106e RALCA (11e BACA – en AFN)
o 121e RALCA (1ère Armée – en Sicile)
o 107e RALCA (Armée d’Orient – dans le Péloponnèse)
o 108e RALCA (Réserve générale – en AFN)
o 3e RA coloniale (3e CA de la 1ère armée – en Sicile)
– 4 régiments d’artillerie lourde de réserve générale (Cool :
o 149e RAL (réserve générale – en AFN)
o 352e RAL (réserve générale – en AFN)
o 388e RA d’Afrique (réserve générale – en AFN)
o 1er RA Coloniale (réserve générale – en AFN)
– 1 régiment d’artillerie de type 41 (9) :
o 288e RA d’Afrique (1ère DM – au Maroc)
– 1 régiment d’artillerie de montagne de type 41
o 80e RA nord-africaine (192e DIA)


Notes
1- RA avec 24 obusiers de 155 mm, 24 obusiers de 105 mm et 12 mortiers de 120 mm
2- Avec 24 mortiers de 120 mm en trois groupes répartis dans chacune des 3 brigades des DI de type 42.
3- RAAA avec 18 canons de 90 mm, 24 de 40 mm, 24 canons doubles de 25 mm et 6 affûts quadruples de mitrailleuses de 12,7 mm.
4- RADM avec 12 mortiers de 120 mm et 24 canons de 75 portés (ces derniers répartis dans les deux brigades).
5- RAM avec 24 obusiers de 155 mm, 24 obusiers de 105 mm et 18 canons antichars de 6 livres.
6- RAAAM avec 18 canons de 90 mm, 24 de 40 mm, 24 canons doubles de 25 mm et 6 affûts quadruples de mitrailleuses de 12,7 mm, tous automoteurs.
7- RALCA avec 36 canons de 155GPF.
8- A deux ou trois groupes de 12 pièces (le plus souvent de « vieilles » pièces de 105 mm issues du Grand Déménagement), en attente de transformation en RALCA.
9- RA avec une dotation originale à trois groupes de 12 canons chacun, deux avec des canons de 75 TAZ et un avec des obusiers de 105 mm.


Dernière édition par Casus Frankie le Jeu Mai 30, 2013 01:33; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jubilé



Inscrit le: 03 Jan 2013
Messages: 645

MessagePosté le: Mer Mai 29, 2013 17:38    Sujet du message: Répondre en citant

L'épopée des avions leduc est passionante, mais j'ai du mal à apprécier quelles en ont été les applications concrètes OTL ?

Aucun avion véritablement opérationnel n'en a jamais résulté, ou je me trompe ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
fhaessig



Inscrit le: 15 Jan 2013
Messages: 156
Localisation: leiden (NL)

MessagePosté le: Mer Mai 29, 2013 18:13    Sujet du message: Répondre en citant

Jubilé a écrit:
L'épopée des avions leduc est passionante, mais j'ai du mal à apprécier quelles en ont été les applications concrètes OTL ?

Aucun avion véritablement opérationnel n'en a jamais résulté, ou je me trompe ?


http://fr.wikipedia.org/wiki/Leduc_(avion) . (NB: il faut mettre (avion) dans le lien pour quíl marche)

http://aerostories.free.fr/constructeurs/leduc/page3.html
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Archibald



Inscrit le: 04 Aoû 2007
Messages: 2028

MessagePosté le: Mer Mai 29, 2013 18:45    Sujet du message: Répondre en citant

Jubilé a écrit:
L'épopée des avions leduc est passionante, mais j'ai du mal à apprécier quelles en ont été les applications concrètes OTL ?

Aucun avion véritablement opérationnel n'en a jamais résulté, ou je me trompe ?


Pour faire simple, disons que le statoréacteur a été victime du moteur fusée (lanceurs de satellite) et du turboréacteur (avions militaires supersoniques).
Mais il a trouvé une petite niche pour les missiles de croisière rapide (ASMP).

Leduc lui meme s'y est cassé les dents apres 1958. Plus malin (et avec des moyens bien plus importants il est vrai), son rival Nord Aviation a investi dans les missiles.
_________________
Surely you can't be serious !
I'm serious, and don't call me Shirley.

Conservatoire de l'Air et de l'Espace d'Aquitaine
http://www.caea.info/index.php?lang=fr
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Capu Rossu



Inscrit le: 22 Oct 2011
Messages: 1404
Localisation: Mittlemeerküstenfront

MessagePosté le: Mer Mai 29, 2013 19:39    Sujet du message: Répondre en citant

Bonsoir,

Pour rester dans la traditions, je suggère de mettre le 6ème RAC à la 9ème DIC et 68ème RAA à la 12ème BACA.

@+
Alain
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
loic
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 4260
Localisation: Toulouse (à peu près)

MessagePosté le: Mer Mai 29, 2013 21:28    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Les essais du Leduc 005 se sont poursuivis et huit vols ont étés effectués sans accident à partir du Bordeaux.

Il faudrait préciser MB-161 Bordeaux à ce moment.

Citation:
Le bimoteur, se souvenant de ses prouesses militaires, dégage brutalement et évite de justesse l’engin, mais la séquence minutieusement répétée est désormais caduque.

Le pilote du bimoteur, se souvenant ...

Citation:
Cependant, il ne s’agit sur une grande partie de sa longueur que d’une voie unique, et plusieurs sections sont à voie étroite.

Du point de vue logistique, c'est un désastre, s'il faut transborder le chargement plusieurs fois.

Citation:
régiments de mortiers

Quelle abréviation pour cette unité non historique ? RM ?
_________________
On ne trébuche pas deux fois sur la même pierre (proverbe oriental)
En principe (moi) ...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Finen



Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 1070

MessagePosté le: Mer Mai 29, 2013 21:40    Sujet du message: Répondre en citant

Pour les unités de mortiers "lourds" comme le 120mm, l'armée française conserve le qualificatif "artillerie" car la distinction est faite avec les mortiers plus petits affectés dans les unités d'infanterie.

A noter que ces unités dotés du 120mm seront particulièrement meurtrière en combat urbain, de montagne et contre tout type de fortifications hors forts genre Maginot.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
raven 03



Inscrit le: 20 Mar 2009
Messages: 1004
Localisation: loire (42)

MessagePosté le: Mer Mai 29, 2013 23:52    Sujet du message: Répondre en citant

bonsoir ,
quelques trucs qui me paraissent illogiques ou bizarres .

-le 61e RA en rgt de mortiers lourds ,c'est le seul regiment d'Art à porter fouragere rouge de la LH...il merite d'etre un RADiv

-absence ;
-du 40e RANA (presque aussi decoré mais MM au lieu de la Rouge) ,
... des RACMaroc ,RACLevant, 8e RA ,12e RA....
...mais presence des 80eRANA ,81,82,83,84 et 86e, RAA , regiment sans aucune "histoire"

-les RAA etaient numerotés de 62 à 69 et on trouve un 70e RAA (hors les rgt dans la dizaine des 80) mais pas le 62e et le 65e RAA.

- historiquement le 63e est un RAA et pas RA.

- il n'y a pas le RA de la Div Para (peut parce qu' elle n'existe pas encore,....mais peut etre dans les cartons..)

- la numerotation dans la serie 181... des Rgt sol air et non pas dans la serie des 400.

-Que le RA de la 9e DIC ne soit pas un RAC mais le 68e RAA (historiquement regiment d'artillerie blindée sur M7 Priest), là , je laisse Sting developper.. Laughing


- un oubli
les notes ne sont pas localisées et numerotées.

- la 2e note n'est pas claire:
il y a 24 mortiers pour les 3 groupes ou 24 par groupe ??
si c'est la 1iere solution cela fait seulement 8 armes par groupe( soit l'effectif de 2 sections en une seule batterie...)

amicalement
yvan
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
ladc51



Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 1261
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu Mai 30, 2013 00:17    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour,

merci pour vos retours concernant ces régiments d'artillerie ; ce chapitre est présent à double titre. D'abord souligner l'importance et la diversité de l'artillerie à ce stade de la réorganisation de l'Armée, plus de 2 ans après le Grand Déménagement. Ensuite, vous faire réagir sur les dénominations des régiments, pour compléter nos connaissances et lacunes : c'est réussi !

Sur ce dernier point, je vous invite cependant à ne pas vous analyser cette seule photo des RA d'octobre 42 par comparaison avec l'histoire OTL. Il faut aussi tenir compte de l'évolution de ces régiments en FTL depuis le POD. En pratique, il faut repartir des odb détaillés de janvier 41, basé sur des régiments historiques, sauvés ou rapatriés en AFN, et imaginer que c'est à partir de cette base de départ (par définition bizarre et surprenante) que quelques nouveaux régiments ont été (re)créés, parfois en reprenant des appelations de régiments "métropolitains" historiques, parfois, pour les régiments créés à partir d'une base de personnels majoritairement africains, avec une dénomination en RA d'Afrique ou RAC pour rendre hommage à l'effort des territoires africains...

Ceci étant dit, de nombreuses remarques méritent d'être retenues : laissez-moi un peu de temps pour faire le tri...

Amitiés,
_________________
Laurent
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 9352
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu Mai 30, 2013 01:35    Sujet du message: Répondre en citant

Oubli, en effet : j'ai ajouté les appels et la numérotation des notes.

Voie étroite : seulement des sections entre Tunis et Tripoli (c'est précisé ligne suivante). J'ai corrigé ce point.
_________________
Casus Frankie

"Si l'on n'était pas frivole, la plupart des gens se pendraient" (Voltaire)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sting01



Inscrit le: 30 Juil 2010
Messages: 1452
Localisation: Thailande

MessagePosté le: Jeu Mai 30, 2013 03:09    Sujet du message: Répondre en citant

Capu Rossu a écrit:
Bonsoir,

Pour rester dans la traditions, je suggère de mettre le 6ème RAC à la 9ème DIC et 68ème RAA à la 12ème BACA.

@+
Alain


Plus 1 , les marsoins ne se melangent pas avec le servum pecus.
_________________
La can can-can, cancouillote,
c'est pas fait pour les francois.

Anscarides je suis ne,
heritier de la Comte je serai.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sting01



Inscrit le: 30 Juil 2010
Messages: 1452
Localisation: Thailande

MessagePosté le: Jeu Mai 30, 2013 03:15    Sujet du message: Répondre en citant

raven 03 a écrit:
bonsoir ,
quelques trucs qui me paraissent illogiques ou bizarres .

-le 61e RA en rgt de mortiers lourds ,c'est le seul regiment d'Art à porter fouragere rouge de la LH...il merite d'etre un RADiv

-absence ;
-du 40e RANA (presque aussi decoré mais MM au lieu de la Rouge) ,
... des RACMaroc ,RACLevant, 8e RA ,12e RA....
...mais presence des 80eRANA ,81,82,83,84 et 86e, RAA , regiment sans aucune "histoire"

-les RAA etaient numerotés de 62 à 69 et on trouve un 70e RAA (hors les rgt dans la dizaine des 80) mais pas le 62e et le 65e RAA.

- historiquement le 63e est un RAA et pas RA.

- il n'y a pas le RA de la Div Para (peut parce qu' elle n'existe pas encore,....mais peut etre dans les cartons..)

- la numerotation dans la serie 181... des Rgt sol air et non pas dans la serie des 400.

-Que le RA de la 9e DIC ne soit pas un RAC mais le 68e RAA (historiquement regiment d'artillerie blindée sur M7 Priest), là , je laisse Sting developper.. Laughing


- un oubli
les notes ne sont pas localisées et numerotées.

- la 2e note n'est pas claire:
il y a 24 mortiers pour les 3 groupes ou 24 par groupe ??
si c'est la 1iere solution cela fait seulement 8 armes par groupe( soit l'effectif de 2 sections en une seule batterie...)

amicalement
yvan

Developpe sur? Le M7 Priest? Bon, je n'ai servi cette piece que 6 mois, donc pas trop d'experience.

Plus serieusement, OTL le REgiment a ete des le depart un regiment de DB, mais il aurait tout aussi put etre un regiment de DI. MAis pas avec les TDM, surtout pas eux, l'experience de la B2 ex 21eme RAMA fut un desastre de proportion biblique!!!!! Muah
_________________
La can can-can, cancouillote,
c'est pas fait pour les francois.

Anscarides je suis ne,
heritier de la Comte je serai.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
ladc51



Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 1261
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu Mai 30, 2013 12:44    Sujet du message: Répondre en citant

Pour ceux qui veulent aller plus loin dans le détail des calibres utilisés dans chaque régiment d'artillerie ou groupe d'artillerie en support des brigades d'infanterie des DI etc... je recommande la lecture de la (très très) dense annexe "La reconstruction de l'armée de terre française en exil" (annexe B E1 dans les annexes publiées sur le site, parmi les annexes de 1941).
_________________
Laurent
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> 1942 - Politique intérieure, Diplomatie, Information Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com