Fantasque Time Line Index du Forum Fantasque Time Line
1940 - La France continue la guerre
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Intégrale "Diplomatie et Economie" Août 1942

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> 1942 - Politique intérieure, Diplomatie, Information
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10135
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu Jan 03, 2013 10:11    Sujet du message: Intégrale "Diplomatie et Economie" Août 1942 Répondre en citant

Août 1942
11 – Diplomatie et économie
Nations Unies

26 août
Conférence interalliée
Moscou
– En fin de soirée, les principaux acteurs de ce que l’Histoire appellera la Conférence de Moscou affichent un sourire de circonstance alors que les attachés de presse anglais, américains, français et soviétique lisent, dans leurs langues respectives, le communiqué final de la Conférence. Pourtant, celle-ci, commencée deux jours plus tôt, ne s’est pas exactement passée comme les différents interlocuteurs l’avaient prévu.
Elle avait été programmée à la va-vite à la fin du mois de mai, quand l'ogre allemand venait de se jeter sur une Armée Rouge que beaucoup, en Occident, croyaient encore réduite à l’impuissance par les purges des années 30 et incapable de faire mieux que la piteuse prestation accomplie contre la petite Finlande. Mais après les premières semaines pendant lesquelles la Wehrmacht avait montré son savoir-faire, il était devenu évident que l’armée allemande avait encore beaucoup à faire pour atteindre Moscou ou les champs pétrolifères du Caucase.
C’est donc dans une ambiance moins dramatique que prévu que se sont réunis à Moscou, autour du Petit Père des Peuples, Joseph Staline lui-même, William A. Harriman (émissaire spécial en Europe du président Roosevelt), Lord Beaverbrook (envoyé spécial de Winston Churchill et récemment encore ministre du Ravitaillement) et Louis Deschizeaux (conseiller de Léon Blum, envoyé soutenir l’ambassadeur français Charles Corbin). Alors que les trois Occidentaux pensaient devoir subir une infinité de doléances et de demandes de leur nouvel allié, ils ont eu la surprise de se voir proposer des échanges commerciaux, les Soviétiques proposant du blé et même un peu de pétrole. Les convois, dont la plupart se rendront dans les ports de Mer Noire et quelques-uns dans les ports du Grand Nord (Mourmansk), ne seront donc pas vides au retour.
Dans un premier temps, les Occidentaux ont donc l’agréable surprise de se découvrir un allié plus puissant que prévu.
Dans un second temps, Anglais et Français commencent à murmurer entre eux que ce nouvel allié est peut être même trop puissant et qu’à terme, il faudra se méfier de ses appétits en Europe Centrale ! Ils évitent pour le moment d’en parler aux Américains, car il semble que le président Roosevelt ait été séduit par les Bolcheviques…
Néanmoins, cette prise de contact se termine sur un accord stratégique : les Occidentaux ne laisseront aucun répit à l’Axe sur le front grec et entreprendront « sous peu » une attaque de grande envergure contre l’Italie, afin de « coordonner les efforts des Nations Unies dans la Lutte contre la Barbarie et la Tyrannie incarnées par le nazisme et le fascisme » (comme le dit si bien la conclusion du communiqué de presse).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
JPBWEB



Inscrit le: 26 Mar 2010
Messages: 1882
Localisation: Kuala Lumpur

MessagePosté le: Jeu Jan 03, 2013 10:30    Sujet du message: Répondre en citant

La tentation doit être forte de laisser les deux totalitarismes s'anéantir mutuellement, quitte à achever le dernier debout.
_________________
"Les grands orateurs qui dominent les assemblées par l'éclat de leur parole sont, en général, les hommes politiques les plus médiocres." Napoléon
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hendryk



Inscrit le: 19 Fév 2012
Messages: 1101
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu Jan 03, 2013 15:02    Sujet du message: Répondre en citant

JPBWEB a écrit:
La tentation doit être forte de laisser les deux totalitarismes s'anéantir mutuellement, quitte à achever le dernier debout.

Comme de Gaulle l'a dit en apprenant le début de l'opération Barbarossa, la diplomatie française doit dès à présent se préoccuper de limiter la future influence soviétique en Europe centrale. C'était une boutade mais il ne plaisantait sans doute qu'à moitié.
_________________
With Iron and Fire disponible en livre!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> 1942 - Politique intérieure, Diplomatie, Information Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com